Julie, roman de Colette Hoornaert

Pour vous aider Ă  chasser les nuages d’idĂ©es noires gĂ©nĂ©rĂ©s par le coronavirus, inspirez une grande bouffĂ©e d’oxygène en lisant Julie le roman de Colette Hoornaert. Vous y puiserez une formidable Ă©nergie qui vous donnera envie de croire en la vie.
Les épreuves traversées par les personnages de cette saga paysanne sont autant de situations qui parlent à chacun de nous car profondément humaines, intemporelles et universelles.
Bonne lecture et n’oubliez de rester prudent pour vous et pour les autres !

Julie est bien sĂ»r disponible dans votre librairie prĂ©fĂ©rĂ©e mais vous pouvez aussi le commander auprès des principales plateformes : AMAZON, FNAC, LIBRAIRIES INDEPENDANTES, CULTURA, DECITRE, CHAPITRE.COM, LA PROCURE, GIBERT JEUNE, E.LECLERC, LALIBRAIRIE, Uculture, FURET, LIBRAIRES DE L’EST, MOLLAT Bordeaux

Julie roman de Colette Hoornaert
1ère et 4eme de couverture. Cliquez dessus pour lire le résumé.

cliquer sur l’image pour l’agrandir

Broché: 307 pages

Ce que les lecteurs disent de JULIE :

Les meilleures critiques c’est par ici

Notation AmazonNotation FnacNotation Babelio

Notre page Instagram :

  • Cette Jeune bretonne tricotant (1866) de Jules Aldolphe AimĂ© Louis Breton (1827-1906) ressemble Ă  JULIE qui se demande si elle va rĂ©ussir Ă  faire son tricot avant le dĂ©but de l’hiver dans le roman Ă©ponyme de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie. Citation
  • Le petit frère (Entre 1833 et 1853) de Johann Georg Meyer von Bremen (1813-1886) fait penser aux nombreuses naissances qui Ă©maillent les dures vies de ces paysannes pour lesquelles la romancière Colette Hoornaert nourrit un amour particulier notamment dans JULIE
  • Aujourd’hui, petite sĂ©quence « Ce que lectrices et lecteurs en disent » avec le commentaire d’un blogueur,  #EvasionMag , qui a Ă©tĂ© un des premiers lecteurs de JULIE le roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie). J’avais oubliĂ© de le remercier ici, c’est
  • La poupĂ©e (1862) de Charles Moreau (1830-1891) comme dans JULIE le roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie). Une Ĺ“uvre littĂ©raire qui raconte la vie d’une paysanne au  #XIXeSiecle . Celle-ci bascule vers un  #destin  exceptionnel après que son mari Henri la quitte
  • Au revoir de Philippe Lodowyck Jacob SadĂ©e (1837-1904) pour rappeler que lorsqu’HENRI embarquait pour la Nouvelle-CalĂ©donie, il partait pour deux annĂ©es ou trois tout au plus. En lui faisant leurs adieux, son Ă©pouse et ses enfants ne pouvaient imaginer qu’ils
  • Mère et enfants (1883) de Johann Georg Meyer von Bremen (1813-1886) rĂ©sonne tellement avec JULIE (https://vu.fr/Julie). Dans ce roman, Colette Hoornaert raconte avec passion ces mères paysannes qui, malgrĂ© la confrontation quotidienne avec une vie de dur labeur, trouvent le
  • Au poulailler de Louis Deschamps (1846–1902) pour illustrer un dialogue de JULIE enfant avec sa mère dans le roman Ă©ponyme de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie). Cliquez sur la flèche de droite pour lire le dialogue en entier…       Une
  • Affection de la mère de Johannes Weiland (1856-1909) fait penser Ă  JULIE après la naissance de son premier enfant, prĂ©parant les lĂ©gumes pour la soupe avec un regard vers la fenĂŞtre guettant le retour du travail de son mari, dans
  • La version de Vincent van Gogh (1853-1890) de L'homme est en mer (1889) de Virginie Demont-Breton pourrait illustrer un autre passage de JULIE, roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie), qui met en scène un malheur si banal au 19e siècle, la
  • Un bon verre (1880) de Charles Moreau (1830-1891) pour illustrer ce passage (Chapitre 9 page 76) de JULIE, roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie), Citation : « Baptiste a l'espoir de rencontrer un de ses colporteurs ou marchands ambulants qui sillonnent
  • Aujourd’hui, petite sĂ©quence « Ce que lectrices et lecteurs en disent » avec le commentaire d’un facebookeur, Marc Meulemans, qui a Ă©tĂ© un lecteur attentif et passionnĂ© de JULIE, le roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie). Qu’il en soit Ă  nouveau
  • Cet IntĂ©rieur hollandais de Johannes Weiland (1856-1909) pourrait se retrouver dans JULIE, le roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie), notamment dans ce passage (Chapitre 9 page 89) oĂą JosĂ©phine Ă©prouve des difficultĂ©s Ă  terminer le repas du soir tant elle est
  • Après l'enterrement (1889) de Camille Martin (1861-1898) nous rappelle que les naissances, les mariages et les enterrements Ă©taient les principaux Ă©vĂ©nements sociaux au XIXe siècle et jusqu’au dĂ©but des annĂ©es soixante du siècle suivant. Dans son roman JULIE (https://vu.fr/Julie), Colette
  • Dans son roman JULIE (https://vu.fr/Julie), Colette Hoornaert a montrĂ© Ă  quel point les femmes s’investissaient quotidiennement dans les travaux des champs. Ce qui Ă©tait admirable, c’est qu’elles le faisaient en sus des tâches domestiques. Pour y arriver : lever tĂ´t,
  • Dans son roman JULIE (https://vu.fr/Julie), Colette Hoornaert a très bien montrĂ© comment après une journĂ©e Ă©reintante les membres d’une famille paysanne arrivaient Ă  trouver des moments intimes, source d’apaisement du corps et de l’esprit, Ă  la veillĂ©e et au coucher
  • Contentement (Homme au repos au Cabaret 1848~1855) de Jules Adolphe AimĂ© Louis Breton (1827-1906) illustre un passage du roman de Colette Hoornaert, JULIE (https://vu.fr/Julie). Citation : « Baptiste a l'espoir de rencontrer un de ses colporteurs ou marchands ambulants qui
  • Dans le roman de Colette Hoornaert (https://vu.fr/Julie), la grand-mère de JULIE a jusqu’au bout de sa vie aidĂ© ses filles et petites filles aux tâches mĂ©nagères. MĂŞme quand ses yeux ne lui permettaient plus de coudre comme cette Femme cousant
  • Pour les paysans du XIXe siècle, mari et femme sont avant tout des partenaires associĂ©s dans l’entreprise familiale qui a pour premier but de survivre : manger Ă  sa faim, avoir un toit, se chauffer l’hiver. Ce tableau, Bucheron prĂ©parant
  • Au XIXe siècle, les enfants de paysans qui avaient la chance d’aller Ă  l’école pouvaient ensuite assister leurs parents ou grands-parents pour tout ce qui Ă©tait liĂ© Ă  l’écriture. Aider Ă  Ă©crire une lettre de Charles Moreau (1830-1891) en est
  • Dès l’enfance, les filles au XIXe siècle devaient se prĂ©parer au rĂ´le de mère. Ce n’était pas un choix mais un devoir. Un parmi tant d’autres mais celui-ci Ă©tait considĂ©rĂ© par la sociĂ©tĂ© comme essentiel et primordial. Il en allait

Colette Hoornaert Biographie

Colette Hoornaert auteur Ă©crivain auteure Ă©crivaine

Colette Hoornaert est une Ă©crivaine originaire du Nord de la France, Ă  la frontière de la Belgique. Sa vie d’adulte dĂ©bute Ă  Nancy, puis Ă  la trentaine elle quitte la Lorraine pour se fixer en Auvergne, Ă  l’orĂ©e des monts du Forez. Elle y vit toujours…

Julie est son premier roman.